Dieudonne-niangouna

Rêve en Carton de Dieudonné NIANGOUNA.

I- Biographie de l’auteur

ouvrage-reve-en-carton

Dieudonné Niangouna est dramaturge, metteur en scène et comédien né en 1976 à Brazzaville (République du Congo). Son théâtre ambitionne de redéfinir le rapport à la réalité par une construction-déconstruction permanente des langues.

Fondateur du Festival Mantsina sur scène à Brazzaville, et reconnu par ses pairs, il est artiste associé dans différents théâtres dont le Théâtre des 13 vents de Montpellier, la manufacture des Œillets du Val-de-Marne, la Scène nationale de Nancy et le Künstlerhaus Mousonturm de Franckfurt, Allemagne. La plupart de ses pièces sont éditées aux Solitaires intempestifs, dont Attitude Clando suivi de Les Inepties Volantes (2011). Il fut artiste associé du Festival d’Avignon en 2013 avec Shéda, paru aux éditions Carnets Livres (2013).

Il est lauréat du Prix du Jeune Théâtre Béatrix Dussane-André Roussin, décerné par l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre dramatique.

Également plasticien, l’auteur « photogratte »¹. L’image sur la couverture du livre est son cœuvre (Réf: L’année du cyclope, photogratée,
2018.)

II- Critique de l’ouvrage Rêve en carton.

rêve en carton ouvrage

 

Rêve en carton est le tout premier recueil de poèmes de l’écrivain Dieudonné Niangouna. Entre la poésie et le théâtre, il créé un genre assez particulier. Transposés en prose, ces vers laissent entrevoir à la fois l’optimisme et le pessimisme de l’auteur face à la vie en général.

Rêve en carton est un ouvrage qui compte 178 pages. Il est subdivisé en trois (3) parties qui sont: Les derniers mots de ma mémoire, La nuit infinie et Utopie.

Édité par les Éditions PROJECT’ÎLES en Octobre 2021, dans la collection Poésie’Shayinr, cet ouvrage est un canal par lequel Dieudonné Niangouna passe pour toucher l’humanité des hommes et des femmes partout dans le monde. À travers des mots, il porte la voix des sans voix touchés par les maux de l’immigration et du déracinement. L’auteur parle d’une douleur profonde qui paralyse son âme comme une drogue. Il décrit, par ailleurs, le chaos qui se déroule dans le monde. Au delà du bonheur et de la joie, il se passe des choses terribles qui traduisent une sorte de malédiction à l’échelle mondiale. Et c’est malheureusement le monde dans lequel nous vivons : la joie est froissée par de nombreuses situations… (Réf 167, 170, et 176)

A- Les thèmes développés dans Rêve en carton:

Ce recueil de poème traite une thématique qui se présente comme suite :

  •  Première partie : Les derniers mots de ma mémoire (p10 à p28).

L’auteur aborde les thèmes tels que : la mort, le renoncement à soi-même, l’accomplissement du mal représenté par le chiffre 7 et de l’abomination.

  • Deuxième partie : Utopie (p30 à p96).

L’auteur aborde les thèmes tels que : les revers de l’immigration, le racisme, le mal du pays, les africains qui courent vers l’Eldorado par des voyages clandestins et la xénophobie.

  • Troisième partie : La nuit infinie (p98 à p176).

L’auteur peint le tableau du monde actuel: entre liberté, tyrannie, droits humains, la pauvreté des uns et les avantages des autres issues des civilisations qui se croient supérieures. L’auteur parle aussi de la chute de l’humanisme décrite à la page 126, je cite: « Toute personne sera considérée comme un terrain de chasse propre à l’exploitation ».

B- La métaphore dans Rêve en carton:

Dans ce recueil de poème, Dieudonné Niangouna transpose sa pensée au travers des termes et groupes de mots qui aident à comprendre sa poésie. On peut noter :

1- Le paludisme délirant qui traduit en réalité le mal de vivre dans un monde où tout va mal.

2- Le chiffre 7 qui revient souvent c’est celui de l’accomplissement : c’est à dire que le mal est fait. Les 7 couteaux représentent les 7 malheurs selon que la personne est maudite.

3- La folie du voyageur c’est croire que l’on sera accepté facilement dans un pays étranger. C’est quitter son pays au titre de l’immigration. Le parcours est souvent difficile.

4- Utopie-corps-vents-frontières : se faire à l’idée qu’il y a mieux ailleurs, réaliser son rêve de quitter son pays, aller à la rencontre d’autres horizons, visiter d’autres cieux mais au final se rendre compte que l’on est vraiment loin de son pays sans pouvoir tout abandonner car on y a construit sa vie.

5- Sur la page 14, l’auteur en parlant de ses frères parle en fait de ses compatriotes qui sont morts en traversant des fleuves et des mers.

C- Le sens du titre Rêve en carton.

Rêve en carton parce qu’après les dégâts, il n’en reste que des cendres qui représentent des regrets, ainsi que de la douleur. Par ailleurs, le rêve en carton est éphémère. C’est un rêve fragile qui exposent les illusions que se font chacun de nous en puisant dans nos souvenirs, nos peurs, nos envies, nos vices et nos rêves.

D- Le message de Dieudonné Niangouna à l’humanité.

Dans Rêve en carton, l’auteur lance une alerte à l’humanité suite à la tristesse et la rage que ressentent des hommes et des femmes ayant quitté leurs nations pour aller trouver l’Eldorado ². Ces personnes ont fait des sacrifices pour aller bâtir leurs projets de vie à l’étranger et pourtant ils n’y ont pas trouvé quelque chose de précieux qui relève de l’Immatériel ³. À ce moment là, ce que l’auteur exprime c’est un long cauchemar qui n’a point de cesse. Comme quoi, nombreux se battent mais ne vivent plus.

III- Avis personnel.

La plume de Dieudonné Niangouna quelque peu énigmatique nous livre un message codé ou subliminal sur les secrets de l’immigration et le mal du pays ressentis par plusieurs fils de l’Afrique. En lisant l’auteur, on a l’impression d’être en face d’une scène de performance artistique dont le seul meneur de jeu ou danseur est l’auteur. Celui-ci a eu la lourde responsabilité de traduire les émotions, les sentiments et les pensées de plusieurs qui se battent pour leur survie dans les pays où ils sont considérés éternellement comme des étrangers. Ceci donne le même ressenti que celui de Meursault dans l’Étranger d’Albert Camus lorsqu’il s’est retrouvé sur une terre qui lui est étrangère pour les obsèques de sa mère.

IV- Références.

1- Il s’agit de détruire une image en la grattant avec une arme blanche dans le but
d’en créer une autre.

2- Pays imaginaire, où chacun vit au sein de l’abondance et des richesses.

3- C’est un ouvrage de l’auteur paru aux Éditions Cana.

Les Éditions Project’îles, collection Poésie’Shayinr, Octobre 2021.

Prix: 17€.

La jeune fleur 🙂

1 réflexion sur “Rêve en Carton de Dieudonné NIANGOUNA.”

  1. Je suis personnellement fasciné par tout ce qui est résumé autour de cet œuvre. Et celà donne envie de nagé dans les flots de ces pages pour savourer, chapitre par chapitre, phrase par phrase et mot par mot. Félicitation à la jeune fleur, Félicitation à l’auteur Dieudonné Niangouna. Ces théâtre d’autan au Centre culturel français nous manque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *